Une carte « R » du monde

09 octobre 2018

Depuis plus de 20 ans, Epiconcept contribue à améliorer des programmes de santé publique en fournissant des logiciels, des solutions d’hébergement sécurisées pour les données de santé, des études épidémiologiques et du conseil.
Convaincu des vertus des programmes open source, elle développe couramment des solutions basées sur ce modèle. Une illustration récente est la création de GADMTools par le développeur Jean-Pierre Decorps.

La géographie de la santé, au service de la réponse aux crises sanitaires

Les problèmes de santé se diffusent rarement selon un schéma aléatoire ; c’est pourquoi la Géographie de la santé et de l’épidémiologie est une donnée capitale pour analyser différents facteurs : les populations et leurs territoires, le type d’environnement concerné, les relations spatiales entre individus, etc.
Ces données permettent une compréhension des relations et mécanismes complexes qui encouragent la diffusion des maladies. Elles ont également un rôle à jouer dans la définition des politiques publiques, à deux titres :
– Pour informer et mettre en place des programmes de prévention et de surveillance ;
– Pour intervenir en cas de crise sanitaire et d’épidémie.
Les analyses spatiales nécessitent alors différents niveaux de focales pour fournir un spectre précis.

La solution GADMTools en détail

Ces dernières années, le développement de systèmes d’information géographique comme GADM (une base de donnée spatiale des frontières administratives mondiales, depuis les pays jusqu’à des subdivisions comme les provinces, départements, cantons…) se sont avérés d’une aide précieuse. La base GADM est dotée de plusieurs formats d’exportations, incluant des fichiers adaptés au langage de programmation « R ». Elle permet notamment la création de tracés de données sous formes de cartes géographiques.
En 2017, Jean-Pierre Decorps élabore un logiciel de traitement des données GADM. Il permet aux experts en santé publique de créer des cartes personnalisées. Grâce à ce dispositif, la base GADM peut être déclinée en chorophlètes, cartes des températures, parcelles de points…

Une diffusion rapide

Cette solution a déjà fait l’objet de plus de 6000 téléchargements sur la plateforme du CRAN. Parmi ses utilisateurs, on compte l’université de Twente – Faculté des Sciences de la Géo-Information et de l’Observation terrestre – Département de traitement des données géographiques – Pays-Bas.

Pour plus d’informations, visiter la page dédiée au programme sur le site du cran.r-project : https://cran.r-project.org/web/packages/GADMTools/index.html