Une base de données d'urgence

Développée dans des conditions d’urgence suite aux attentats de novembre 2015, la plateforme web SI-VIC (SI VICtimes) a permis aux agences sanitaires de disposer rapidement d’une base de données partagée et sécurisée adaptée aux événements générant de nombreux blessés (attentat, prise d’otage, accident sur la voie publique, etc.). 

Cette plateforme proposait ainsi un système de recensement des admissions aux urgences avec recherche de doublons et possibilités de transferts d'un service à un autre.

Des fonctionnalités fortes pour deux grandes catégories d’utilisateurs :

  • Une base de suivi des victimes à destination des autorités sanitaires (DGS/ARS) : données de prise en charge hospitalière, contacts des victimes et/ou des proches ; 
  • Base de suivi des personnes recherchées : gestion des déclarations pour la CIAV (Cellule Interministérielle d’Aide aux Victimes).

Les suites du projet :

Epiconcept a assuré le développement de la première version de la plateforme et mis à disposition une cellule de crise (astreintes téléphoniques), déclenchable à la demande, pour paramétrer une base dans des conditions d’urgence. 

La plateforme est suivie par Epiconcept jusqu'en 2017 dans une optique d'amélioration continue et d'extension d'usage aux ARS. La maîtrise d’ouvrage déléguée de SI-VIC a depuis été confiée à l’Agence du numérique en santé. 

Toujours en activité, SI-VIC est utilisée en cas de « situations sanitaires exceptionnelles » par des utilisateurs identifiés (dans les établissements de santé, les SAMU, les cellules d’urgences médico-psychologiques et les agences régionales de santé. Elle a notamment été utilisée par les établissements de santé dans le cadre de l’épidémie de COVID-19 pour permettre le dénombrement des patients COVID-19 hospitalisés, notamment en réanimation, et assurer ainsi un suivi en temps réel de l’impact sur l’offre de soins (lits d’hospitalisation, réanimation, décès).

Références

ministere-ass-800