Depuis sa création en 1996, les équipes d’Epiconcept ont toujours manipulé des données de santé à des fins opérationnelles ou scientifiques.

Epidémiologistes, gestionnaires de bases de données, data managers, biostatisticiens, responsables de la sécurité : chez Epiconcept, de nombreux collaborateurs sont concernés par le traitement de ces informations dans le cadre de leur expertise.

Aujourd’hui, la volumétrie, la disponibilité des données et l’intelligence que l’on peut obtenir en croisant ces dernières permettent d’élargir le champ des possibles en matière de compréhension des maladies et de recherche opérationnelle.

En associant rigueur scientifique et respect des principes éthiques et déontologiques du code de la santé publique, Epiconcept développe une expertise dans l’utilisation des “big data” pour renforcer son offre dans le domaine de l’épidémiologie.

 

En 2017, une unité “Big Data” a été créée intégrant des compétences techniques, scientifiques et juridiques.

L'unité a d'ores et déjà déployé son propre cluster Hadoop/Spark pour traiter un grand nombre de données avec une capacité de calcul adaptable aux problématiques.

Des connecteurs ont été mis en place pour traiter :

  • Les données médicales en provenance de nos outils de gestion de grandes cohortes
  • Les données textuelles et notamment un flux en provenance de Twitter
  • Des données non structurées telles que des images/vidéos (DICOM principalement)

 

L’unité participe à des hackathon comme le hackathon DAMIR en 2015 en présence de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine.

hackathon1
hackathon2
hackathon3
hackathon4

Epiconcept est membre du HDI (Healthcare Data Institute) et a récemment participé à l’écriture du livre blanc sur la prévention et les Big data “Big data and prevention, from prediction to demonstration”.

healthcar-institue
big-data-healthcare