La collaboration des équipes d’Epiconcept avec Santé Publique France (ex InVS) remonte à la création de l’entreprise quand il s’agissait encore du Réseau National de Santé Publique. Dès 1996, Epiconcept a mis en place de nombreuses applications dédiées à la surveillance épidémiologique, principalement des maladies à déclaration obligatoire.

En 2007, l’ensemble de ces applications a été migré sur une plateforme Voozanoo dédiée hébergeant des applications pour la surveillance en continu (VIH, tuberculose, rage, méningite, etc.) et pour des systèmes ad hoc lors de la survenue de crises sanitaires (TIAC, pandémie grippale, suivi de l’exposition des personnes exposées à des radiations (Fukushima), victimes des attentats, etc.).

Aujourd’hui ce sont près de 200 applications différentes centralisées au sein d’un même portail qui sont utilisées et maintenues au quotidien par les scientifiques de Santé Publique France.

SISMIP, une version dédiée à la surveillance des maladies infectieuses prioritaires a été développée pour les Antilles et la Guyane. Le logiciel SISMIP a évolué en intégrant progressivement la prise en compte d’arboviroses émergentes comme le chikungunya en 2014 et le Zika en 2016 (Bulletin de veille sanitaire)

En 2014 - 2015, Epiconcept a développé le système d’information pour la surveillance épidémiologique du SSA (Système de Santé des Armées) que ce soit pour le personnel en poste sur le territoire français ou sur le théâtre des opérations (300 000 personnes).

Sur la base de ces expériences Epiconcept propose ESS (Epidemiology Surveillance System) une plateforme web dédiée à la surveillance épidémiologique.

 

Nos références