2020, une année riche en projets associés à l’épidémie de COVID-19

30 décembre 2020

Accompagner la gestion de crise sanitaire, fournir les outils pour collecter les données nécessaires à une analyse de la dynamique de l’épidémie : en 2020, le COVID-19 a été au cœur de l’activité d’Epiconcept. Nous vous proposons une rétrospective des projets mis en production pour nos clients, avant un passage à 2021 où les professionnels de santé publique feront face à un défi de taille : la campagne nationale de vaccination contre le COVID-19.

Une fiche COVID-19 intégrée au système ASTRINF (Astreinte Francilienne d’Infectiologie)

Notre première mission e-santé associée à la pandémie a été la création, entre le début et la mi-mars, d’un module coronavirus pour l’Astreinte Francilienne d’Infectiologie. Créé en 2015, ce service permet au personnel hospitalier de solliciter, de nuit, un infectiologue pour obtenir une orientation sur un cas clinique. Ce dernier renseigne alors une fiche de déclaration et peut, après avoir prodigué des conseils, rediriger le patient vers un service de soin. Les spécificités du module sont les suivantes : une fiche de déclaration spécifique aux symptômes du COVID-19, ainsi que l’ajout d’un système de référencement pour orienter le patient vers un service  adapté et lui réserver une plage de rendez-vous. Tous les matins, un listing est édité afin d’informer les différents centres de soin des patients qu’ils vont recevoir.  

Projets Firiora et Covid Fenua

En Polynésie Française, « les équipes de la Cellule de crise Covid-19, de la direction de la Santé, de l’agence de régulation pour l’action sanitaire et sociale (ARASS) et du service informatique du Pays, ont travaillé  à l’adaptation au contexte sanitaire polynésien d’un logiciel spécialisé dans la prévention et le suivi des épidémies. L’outil développé s’inspire du logiciel DAMOC d’Epiconcept, qui a fait ses preuves pour le suivi des cas de tuberculose, en métropole. » Envie d’en savoir plus sur ce projet ? Rendez-vous sur le site francetvinfo pour cet article. 

Covid Fenua, un dispositif de surveillance et de contact tracing similaire a été développé par Epiconcept pour Tahiti et Wallis et Futuna.

Gestion du dépistage : un système d’information « Drive COVID-19 » pour Bioliance

Lors du premier confinement, le réseau de laboratoires d’analyses médicales Bioliance a mis en place un système de Drive sur les parkings de ses laboratoires. Le dispositif permettait de recueillir les prélèvements nasopharyngés chez les patients de ville, dans des conditions de précautions air/contact optimales.

Bioliance a sollicité Epiconcept pour déployer un workflow permettant à la fois de minimiser le recours au papier et donc le contact physique, de réduire le goulet du rappel patient et de sécuriser la collecte d’information, sans alimenter les bases d’un intermédiaire.  Il couvrait les champs suivants :  

– En amont du rendez-vous en laboratoire : formulaire de demande de prélèvement par le médecin généraliste, à remplir lors des consultations ou téléconsultations ; génération d’un mail automatique pour le patient avec dossier à compléter en vue du rendez-vous de prélèvement ; flux de transmission du dossier patient au laboratoire ;

– Pour les laboratoires eux-mêmes, dans les SIL : interface de prise de rendez-vous et enregistrement du dossier patient.

Une Suite Santé Prévention adaptée au dépistage du COVID-19 et aux nouveaux usages de consultation

Cette année, la Suite Santé Prévention s’est adaptée en continu aux besoins émergents de ses utilisateurs, notamment relatifs à l’épidémie de COVID-19. Parmi ses évolutions, on peut citer : 

Un module destiné aux futurs centres de dépistage COVID-19 (gestionnaire de prise de rendez-vous par les centres de dépistage ; salle d’attente virtuelle COVID-19 ; questionnaire COVID-19 ; réalisation de TROD/sérologie/PCR  COVID-19 ; impression d’une attestation et d’autres documents ; statistiques et exports de données sur l’activité COVID-19 ; intégration des résultats de laboratoire). 

Un champ supplémentaire « Téléconsultation » pour notifier les rendez-vous réalisés par téléphone ou en visioconférence. Il peut être coché dans les informations de consultation et ressort désormais dans les listes de travail existantes, afin de pouvoir mesurer l’activité réalisée via ce mode.

Epiconcept est en mesure d’équiper les nouveaux centres amenés à faire du dépistage COVID-19. Si vous êtes concernés, vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante : ssp-ticket@epiconcept.fr. 

Comprendre les enjeux épidémiologiques et sociaux des mesures de lutte contre le COVID-19

L’enquête pluridisciplinaire SAPRIS (pour « Santé, pratiques, relations et inégalités sociales en population générale pendant la crise COVID-19 ») a été lancée en avril pour comprendre les enjeux épidémiologiques et sociaux des mesures exceptionnelles (dont le confinement) mises en place pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Près de 200 000 participants issus de cinq grandes cohortes nationales (Constances – Etude familiale E3N-E4N – Elfe / Epipage 2 – NutriNet Santé – dont les conditions de vie étaient déjà évaluées a priori) sont interrogés régulièrement via une grande enquête nationale. Les points étudiés : incidence des symptômes de COVID-19 ou autres problèmes de santé, recours ou renoncement aux soins pour d’autres pathologies, perception du risque, effets des mesures de prévention… 

L’ensemble du système de collecte a été réalisé à partir de la plateforme Epiconcept Voozanoo et de ses modules e-cohorte.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Inserm.

Un SI pour enquêter sur les conditions de communication du personnel soignant

Nous vous en parlions déjà dans cet article : le GERES (Groupe d’Étude sur le Risque d’Exposition des Soignants aux agents infectieux – association loi 1901) a lancé mi-avril un projet de recherche publique destiné à analyser le contexte de contamination des personnels de santé (soignants et/ou associés à la prise en charge d’usagers ou de malades), qu’ils exercent en établissement de santé, en médico-social ou en ville. Ils sont invités à répondre à un questionnaire qualitatif développé avec le système d’information Voozanoo d’Epiconcept. Cette enquête est soutenue par la Haute Autorité de Santé et Santé Publique France.

Les premiers enseignements (issus des réponses de deux mille trois cent vingt-neuf professionnels contaminés pendant la première vague) ont été révélés début décembre dans un Bulletin de surveillance hebdomadaire de Santé publique France. L’analyse fait apparaître des différences importantes dans l’utilisation de masques de protection adaptés au risque d’infection. Elles doivent être mises en relation avec la disponibilité de ces équipements et les recommandations ou protocoles utilisés, variables suivant le type d’établissement et le secteur d’activité sur la période février – avril 2020 (qui représente 96% des contaminations des répondants). 

L’enquête se poursuit jusqu’en avril 2021. Vous êtes professionnel soignant ou associé à la prise en charge d’usagers ou de malades et vous avez été atteint du COVID-19 ? Participez !

Un questionnaire spécial COVID-19 intégré au programme COSET

Afin d’améliorer la surveillance épidémiologique des risques professionnels en France, Santé publique France a mis en place un dispositif de surveillance de la santé de la population en relation avec le travail : le programme COSET (Cohortes pour la surveillance épidémiologique en lien avec le travail). Il s’adresse aux travailleurs indépendants et aux travailleurs du monde agricole et vise à décrire et surveiller les liens entre les facteurs professionnels et la survenue de problèmes de santé (musculaires et articulaires, de santé psychique, cardio-vasculaires et respiratoires, cancers…).
En mai 2020, Epiconcept a accompagné le développement d’un questionnaire en ligne pour les participants du programme. En complément des questions relatives aux habitudes de vie, il visait à étudier l’impact de l’épidémie du COVID-19 sur leur santé et leur situation professionnelle.
Le recueil des participations s’est échelonné entre la fin mai et le début du mois d’août. Les résultats de l’enquête seront rendus publics dès que possible.

Un consortium pour appuyer les pays à ressources limitées dans la réponse à la crise du COVID-19

En juin, Epiconcept Group s’est joint à trois organisations (le CREDES, opérateur international pour le renforcement de l’offre et de la qualité des politiques publiques en Santé, le Centre Humanitaire des Métiers de la Pharmacie, association à but non lucratif disposant d’une expertise pharmaceutique et en produits de santé et l’Integrated Quality Laboratory Services, bureau d’étude, de conseil et d’expertise dans les activités de laboratoire) en un consortium. Il propose un soutien dans la réponse à la crise du COVID-19 dans les pays à ressources limitées et dans le déploiement de politiques publiques adaptées à la riposte. Plus d’infos dans cet article.

Identification et investigation des cas groupés en EMS

Pour les établissements médicaux sociaux, dont les EHPAD, Santé publique France a déployé un système de surveillance via une application Voozanoo. Il a pour objectif de détecter rapidement la survenue de personnes présentant un tableau clinique compatible avec une infection COVID-19 parmi les résidents et le personnel des établissements, afin de mettre en place rapidement une réponse adaptée. La mesure est détaillée dans un guide méthodologique de gestion des cas groupés (clusters), édité par le Ministère de la santé et accessible en ligne.

Vaccins contre la Covid-19 : COVIREIVAC, une plateforme pour recruter 25 000 volontaires pour conduire des essais cliniques de grande ampleur en France

À la demande du ministère des Solidarités et de la Santé et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la France s’est organisée pour contribuer à l’évaluation des candidats vaccins les plus prometteurs avec la mise en place de la plateforme COVIREIVAC. 

Pilotée par l’Inserm, COVIREIVAC fédère 24 centres d’investigation clinique au sein de CHU partout en France, en lien étroit avec le Collège national des généralistes enseignants. Le volet opérationnel clinique des différents CHU fait l’objet d’une coordination prise en charge par l’AP-HP. 

Le système d’information destiné à inscrire les volontaires pour mener les premiers essais cliniques de grande ampleur en France a été développé par Epiconcept. Il est accessible en ligne via le site www.covireivac.fr.

Plus d’infos dans cet article